L’ancienne prison de l’EIIL transformée pour apporter joie et soutien aux jeunes |

Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), le ministère irakien de la Jeunesse et des Sports et le gouvernorat d’Anbar ont rouvert le 25 décembre le Ramadi Youth Safe Space – dans ce que certains ont considéré comme un cadeau de Noël opportun.

Avant que l’EIIL ne le confisque en 2014, le bâtiment était une maison de la jeunesse relevant du ministère. Pendant la guerre, il a subi de graves dommages.

Cérémonie d’ouverture

La reconversion et la réouverture d’un espace qui rappelait le chagrin et la douleur s’est transformée en un espace d’espoir et de force.

S’exprimant lors d’un événement donnant le coup d’envoi d’un nouveau départ pour le bâtiment rénové, Ali Farhan Al-Dulaimi, gouverneur d’Anbar, a remercié l’UNFPA pour son soutien continu et son investissement dans les jeunes du gouvernorat.

Rita Columbia, la représentante de l’UNFPA en Irak, a souligné l’importance d’autonomiser les jeunes et de les impliquer dans la vie communautaire.

« Je suis très fière des jeunes volontaires qui ont eu un rêve et en ont fait une réalité », a-t-elle déclaré.

« Grâce à leur détermination et au soutien qu’ils ont reçu de l’UNFPA, Canada, de la Direction de la jeunesse et des sports d’Anbar, du Gouverneur d’Anbar, du Ministère de la jeunesse et des sports, ce centre est devenu un espace accueillant et véritablement adapté aux jeunes ».

Entre autres, la cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de Salem Al-Zamanan, ambassadeur du Koweït en Irak ; des représentants du Ministère de la Jeunesse et des Sports ; la Direction de la jeunesse et des sports de l’Anbar ; et des représentants de la société civile et des jeunes.

UNFPA

Une ancienne prison utilisée par les États islamiques en Irak et au Levant (EIIL) a été transformée en un espace sûr pour les jeunes, le gouvernorat d’Anbar, en Irak.

Les jeunes travaillent pour les jeunes

Le Youth Safe Space est un lieu où les filles et les garçons peuvent acquérir des compétences de vie et de leadership, des activités de consolidation de la paix et de divertissement ludo-éducatif.

Avant la guerre, le bâtiment avait servi de lieu privilégié aux jeunes d’Anbar pour nouer des amitiés et acquérir de nouvelles compétences en musique, en arts et en sciences.

Après la libération des territoires, les jeunes ont décidé de redonner au bâtiment sa vocation première et de le récupérer comme un lieu convivial pour les jeunes.

De jeunes volontaires ont dirigé le processus et pris des décisions sur la façon de rendre l’endroit plus accessible à tous les jeunes des communautés environnantes, y compris les plus vulnérables.

En 2018, l’UNFPA a d’abord aidé les jeunes à réhabiliter deux salles pour des activités de consolidation de la paix.

Et alors que la demande de services pour les jeunes augmentait au sein des communautés, l’UNFPA, avec le soutien du Canada, du gouverneur d’Anbar et de la United Iraqi Medical Society for Relief and Development (UIMS), a achevé la réhabilitation du Youth Safe Space.

articles similaires

Toute l'actualité