La mission de l’ONU au Liban devient pionnière dans le maintien de la paix sensible au genre |

L’action pionnière de la FINUL a été rendue possible grâce au Elsie Initiative Fund for Women in Peace Operations, un fonds multilatéral créé par les États membres, qui vise à accélérer les progrès vers la parité entre les sexes dans les opérations de maintien de la paix.

La subvention de 357 000 $ permettra à la mission d’ajouter fnos bâtiments d’hébergement dédiés aux femmes, des toilettes et un espace bien-être.

L’amélioration des conditions de vie interviendra à un moment où le Ghana, qui déploie actuellement 861 militaires à la FINUL, devrait accroître son déploiement de femmes pour servir de «casques bleus».

© FINUL/Pasqual Gorriz

Des soldats de la paix de la FINUL effectuent une marche d’engagement communautaire dans le souk de Tyr, au sud du Liban.

Parité au sein des missions de maintien de la paix

« Les femmes sont toujours confrontées à des obstacles qui les empêchent de contribuer pleinement au maintien de la paix. Cela comprend le manque d’informations sur les opportunités de déploiement et un accès insuffisant à la formation nécessaire, ainsi que des contraintes et des préjugés institutionnels, ou des installations et infrastructures inadéquates dans les missions sur le terrain », a déclaré le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix.

Il a ajouté que le projet au Liban représente un l’expression de valeurs partagées pour l’égalité des sexes et la promotion de la participation pleine, égale et significative des femmes à la force.

Selon Sima Bahous, directrice exécutive d’ONU Femmes, les femmes sont souvent dissuadées de servir en raison de conditions de vie et de travail inadaptées au genre.

« Le projet FINUL, financé par le Elsie Initiative Fund, donne un excellent exemple en s’attaquant spécifiquement à cet important obstacle structurel. Ses changements positifs nous aideront à atteindre la parité dans les opérations de paix », a-t-elle déclaré dans un communiqué publié lundi.

La mission de l’ONU au Liban compte 10 000 Casques bleus de 46 pays, mais seulement 659 d’entre eux sont des femmes.

Avec ce projet, la FINUL cherche à aider les pays qui fournissent des contingents et des effectifs de police à accroître encore les déploiements de femmes soldats de la paix.

articles similaires

Toute l'actualité