Nouvelle initiative pour améliorer les normes nutritionnelles des repas scolaires |

Dans de nombreux pays, les repas scolaires représentent une part importante de l’alimentation quotidienne des enfants, ont déclaré les partenaires, et il est vital qu’ils contribuent directement aux besoins nutritionnels.

«Grâce à cette boîte à outils complète et à un soutien technique pour améliorer les repas scolaires, les environnements alimentaires scolaires plus larges et les processus d’approvisionnement des systèmes alimentaires locaux, la FAO vise à aider les gouvernements et les institutions à fournir une alimentation scolaire plus saine aux enfants et aux adolescents, marquant ainsi un pas en avant vers la garantie leur droit à l’alimentation », a déclaré Nancy Aburto, directrice adjointe de la Division de l’alimentation et de la nutrition de l’agence.

Conseils et stratégies

Le projet, Directives et normes de nutrition alimentaire scolaire pour la sauvegarde du droit à l’alimentation des enfants et des adolescents, est soutenu par le ministère fédéral allemand de l’Alimentation et de l’Agriculture (BMEL).

Les partenaires produiront également des conseils pour les écoles afin de mettre en œuvre des stratégies pratiques d’éducation alimentaire, y compris sur la façon d’utiliser les menus des repas scolaires comme matériel d’apprentissage en classe.

D’autres interventions seront également promues, telles que la restriction de la commercialisation des boissons sucrées dans les locaux scolaires.

En outre, les organismes nationaux seront soutenus dans leurs efforts pour intégrer les nouvelles normes nutritionnelles dans la législation.

Bien au-delà de la nourriture

L’appropriation communautaire est un autre élément clé du projet, ont ajouté les agences des Nations Unies, notamment en renforçant les mécanismes permettant aux élèves et aux parents de signaler le non-respect des normes nutritionnelles.

« Nous avons maintenant un consensus mondial autour du besoin de repas scolaires et de ses avantages pour divers secteurs. Les repas scolaires vont bien au-delà de l’assiette de nourriture – ils peuvent avoir un impact sur l’éducation, la nutrition, la santé, l’agriculture et les systèmes alimentaires », a déclaré Carmen Burbano, directrice de la Division des programmes scolaires au PAM.

« Pour que ces programmes déploient tout leur potentiel, nous devons travailler sur une nouvelle génération de programmes de repas scolaires – des programmes qui contribuent à des systèmes alimentaires durables et garantissent que les enfants reçoivent des repas sains et nutritifs. »

La méthodologie et le kit d’orientation seront testés au Cambodge et au Ghana. Ils seront ensuite ajustés et finalisés dans le cadre d’ateliers régionaux et mondiaux.

articles similaires

Toute l'actualité