Préoccupée par les morts civiles, la porte-parole de l’ONU salue « tout succès » contre le groupe terroriste ISIL |

« Le système des Nations Unies, dans son ensemble, a été très uni dans ses efforts pour agir contre Daech, de sorte que tout succès contre eux doit être salué», a déclaré le porte-parole adjoint du Secrétaire général, Farhan Haq, aux journalistes à New York, répondant aux questions lors du briefing régulier de midi.

M. Haq s’est souvenu que l’EIIL, également connu sous le terme arabe Daech, « a commis des crimes odieux et a causé des tragédies à des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants ».

« Nous voulons profiter de ce moment pour nous souvenir des victimes et des familles des victimes du terrorisme, partout dans le monde », a-t-il déclaré.

Enquête

Selon des informations, au moins 13 civils, dont des femmes et des enfants, sont morts lors de l’opération des forces spéciales américaines dans la ville frontalière syrienne d’Atmeh.

Concernant les victimes civiles, M. Haq a déclaré que l’ONU continue d’appeler toutes les parties à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les civils et les infrastructures civiles, conformément à leurs obligations en vertu du droit international humanitaire.

« Dans le cas d’essayer de déterminer la responsabilité des victimes de l’attaque, il serait important d’avoir une enquête« , il ajouta.

Attaque

Le raid américain visait Abu Ibrahim al-Hashimi al-Qurayshi, qui a pris la tête du groupe fin 2019, quelques jours seulement après la mort du chef Abu Bakr al-Baghdadi lors d’une opération américaine similaire.

Dans une déclaration télévisée, le président américain, Joe Biden, a déclaré qu’al-Qurayshi était mort comme al-Baghdadi, en faisant exploser une bombe qui s’est tuée ainsi que des membres de sa famille, y compris des femmes et des enfants, à l’approche des forces américaines.

L’opération a eu lieu alors que l’EIIL était à l’offensive. À la fin du mois dernier, le groupe a tenté de s’emparer d’une prison dans le nord-est de la Syrie abritant au moins 3 000 détenus affiliés au groupe. Le président Biden a déclaré qu’al-Qurayshi avait été l’architecte du siège, qui a été repoussé par les forces de la coalition dirigée par les États-Unis.

Enfant victimes

Selon le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), au moins six enfants ont été tués et une fille grièvement blessée en raison de violences intenses.

Depuis le début de l’année, la violence s’est fortement intensifiée à Idlib et dans ses environs, dans le nord-ouest de la Syrie, où 1,2 million d’enfants ont besoin d’aide. De nombreuses familles de la région sont déplacées à l’intérieur du pays, ayant fui la violence dans d’autres parties de la Syrie au fil des ans.

L’année dernière, près de 70 % des violations graves enregistrées contre des enfants en Syrie se sont produites dans le nord-ouest.

Le directeur régional par intérim de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Bertrand Bainvel, note que cette La récente augmentation de la violence survient dans un climat glacial et des températures record sous zéro en Syrie et dans la région.

« Au moins cinq enfants syriens sont morts dans le nord de la Syrie en raison des conditions hivernales difficiles au cours des deux dernières semaines seulement », a-t-il informé.

La province d’Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, est le dernier bastion tenu par les rebelles dans ce pays déchiré par la guerre, en grande partie sous le contrôle de l’ancien affilié d’Al-Qaïda, Hay’et Tahrir al-Sham.

articles similaires

Toute l'actualité