Tops/Flops Sénégal-Egypte : Mané titré, Salah disparu

Sadio Mané qui offre le premier trophée à son pays, Gabaski presque un héros national ou encore un Mohamed Salah trop discret, découvrez les tops et flops de cette finale de CAN entre le Sénégal et l’Égypte (0-0, 4 -2 tab).

TOPS

Sadio Mané offre le premier titre à son pays

Il aurait pu sombrer mais le Lion s’est relevé. Dès la sixième minute de jeu, l’ailier de Liverpool a raté un penalty qui aurait permis aux siens de prendre l’avantage dès le début du match. Mais Sadio Mané a petit à petit élevé son niveau de jeu. Il a surtout été partout sur le terrain, jouant à la fois le rôle d’attaquant gauche et de numéro 10. Il redescendait parfois très bas au milieu de terrain pour récupérer le ballon et animer le jeu de son équipe. Mané a surtout transformé le tir au but décisif pour son équipe, qui permet au Sénégal d’inscrire son nom au palmarès de la Coupe d’Afrique des Nations.

La charnière Diallo-Koulibaly

Une charnière centrale qui elle aussi est montée en puissance et a bien muselé les attaques adverses. Tantôt confrontée face aux buteurs égyptiens, tantôt face à Mohamed Salah qui repiquait dans l’axe sur son pied gauche. Malgré chacun un carton jaune – Koulibaly à la 44ème, Diallo à la 54ème – les deux centraux ont su rester solides pour ne pas se mettre à la faute. Les deux défenseurs physiques ont également été tous les deux très présents dans les duels aériens. Comme un symbole, c’est le capitaine de la sélection, puis le joueur du Paris Saint-Germain qui ont inscrit les deux premiers tirs au but du Sénégal.

Gabaski a encore sauvé les siens

Mais de quelle planète vient-il ? Mohamed Abou Gabal dit «Gabaski» aurait pu définitivement être le héros de sa nation si ses coéquipiers s’étaient mis à son diapason. Dès la sixième minute de jeu, il arrête le penalty – mal frappé – de Sadio Mané, et va sortir un match extraordinaire avec huit arrêts à la clé. Il a permis aux siens d’espérer. À nouveau décisif pendant la séance de tirs au but puisqu’il stoppe la tentative de Bouna Sarr. Deux échecs de ses coéquipiers l’empêcheront de soulever le trophée.

FLOPS

Salah trop discret

Une grosse occasion juste avant la mi-temps et c’est tout pour le magicien des Pharaons. Mohamed Salah a été peu à son avantage ce dimanche soir, souvent esseulé, ses compères d’attaque souvent trop occupés à défendre. Certainement fatigué par cet enchaînement de matchs, lui qui a disputé trois prolongations avant ce soir, n’a pas été dans le rythme. Cinquième tireur des Égyptiens, il n’a même pas pu effectuer sa tentative.

Les buteurs

Si cela a été un match des gardiens – huit arrêts pour Gabaski, trois pour Mendy avant les tirs au but – cela n’a pas été un match pour les attaquants et notamment les avants-centres. Famara Dhiediou a été trop discret dans la surface adverse, usant peu de sa taille et ne coupant aucun des nombreux centres de ses coéquipiers. Boulaye Dia, rentré à la 77ème minute, ne s’est pas beaucoup mis en valeur. De l’autre côté, Mostafa Mohamed a été assez transparent et peu présent devant les buts d’Edouard Mendy, tout comme son coéquipier sur l’aile Omar Marmoush. Les entrées de Marwan Hamdy (59ème), qui a récupéré deux ballons de la tête pour l’Égypte, et celle de Bemba Dieng (77ème), auteur de nombreuses frappes pour le Sénégal ont fait beaucoup de bien. Seulement 11 tentatives cadrées dans ce match en 120 minutes.

articles similaires

Toute l'actualité