« Aucune justification pour la violence ou la terreur », déclare l’envoyé spécial de l’ONU face à la montée des tensions à Jérusalem |

Tor Wennesland a ajouté que 26 Palestiniens et sept Israéliens ont également été blessés lors des affrontements.

Selon des reportages, la police israélienne a abattu un Palestinien lundi après qu’il ait poignardé deux officiers à une porte de la vieille ville de Jérusalem. Le groupe militant Hamas aurait revendiqué l’attaquant comme membre.

Le meurtre a suivi un autre dimanche, lorsque des officiers israéliens ont tiré sur un Palestinien qui aurait poignardé et blessé un policier israélien dans la vieille ville, tandis que plus tard dans la journée, des soldats ont tiré sur un Palestinien qui avait lancé une bombe incendiaire sur un poste de l’armée, selon un porte-parole militaire.

Les responsables palestiniens ont identifié l’agresseur comme étant un jeune de 16 ans, qui est décédé plus tard, selon les dépêches.

« Chaque mort est tragique »

« Chaque mort est tragique et chaque blessure est lamentable, mais la perte ou la blessure d’un enfant est particulièrement dévastatrice », a déclaré M. Wennesland. « Je réitère que les enfants ne doivent jamais être la cible de violences ou mis en danger. »

Le Coordonnateur spécial de l’ONU a appelé « toutes les parties concernées » dans une situation de plus en plus volatile, à « s’abstenir d’actions et de provocations qui alimentent les tensions et à faire preuve d’un maximum de retenue ».

« Rien ne peut justifier la violence ou la terreur, qui doivent être condamnées par tous. Les forces de sécurité israéliennes doivent utiliser la force létale uniquement lorsque cela est strictement inévitable pour protéger la vie », a-t-il ajouté.

Parlez contre la violence

M. Wennesland a noté que l’augmentation de la violence se produisait « à un moment particulièrement sensible. J’appelle les dirigeants politiques, religieux et communautaires à rejeter la violence et à dénoncer ceux qui tentent d’envenimer la situation.

Il a déclaré qu’il était impératif que toutes les personnes impliquées dans la tentative de mettre fin au conflit israélo-palestinien « travaillent à restaurer l’espoir et la perspective d’une résolution politique ».

articles similaires

Toute l'actualité