La sécurité des travailleurs de l’ONU est « notre priorité absolue », selon Guterres |

Dans son message marquant la Journée internationale de solidarité avec les membres du personnel détenus et portés disparus, le Secrétaire général António Guterres a déclaré que le personnel et les sous-traitants de l’ONU « travaillent sans relâche pour servir les peuples du monde », et qu’il était important de rappeler les dangers auxquels ils sont confrontés, sur une base quotidienne.

Depuis le début de l’année dernière, 142 membres du personnel de l’ONU ont été détenus, dont 15 en 2022 seulement.

« Menaces inacceptables »

« Au total, 22 membres du personnel des Nations Unies sont toujours en détention. Le personnel national est souvent particulièrement exposé et fait face à des menaces inacceptables pour sa sûreté et sa sécurité », a déclaré le chef de l’ONU.

« Nous continuons à suivre ces cas et demandons la libération immédiate de tous nos collègues. Je remercie le Comité permanent sur la sécurité et l’indépendance de la fonction publique internationale du Syndicat du personnel des Nations Unies pour son plaidoyer et sa vigilance indéfectibles.

M. Guterres a rappelé que toute personne travaillant pour l’ONU devrait être autorisée à faire son travail sans entrave, où qu’elle soit basée, et qu’elle a des privilèges et immunités en tant que fonctionnaires, y compris ceux contenus dans la Convention de 1946 sur les privilèges et immunités des Nations Unies. nations.

Protocoles de protection

« J’appelle également tous les pays qui ne l’ont pas encore fait à adhérer et à mettre pleinement en œuvre la Convention de 1994 sur la sécurité du personnel des Nations Unies et du personnel associé ainsi que le Protocole facultatif de 2005 à la Convention », a déclaré le Secrétaire général. , « qui étend la protection au personnel fournissant une aide humanitaire, politique ou au développement ».

Il a dit la sécurité de toute personne travaillant avec l’ONU, « est notre priorité absolue.”

« En cette Journée internationale, soyons solidaires de tous nos collègues détenus et engageons-nous à protéger tout le personnel des Nations Unies alors qu’il travaille pour faire progresser la paix et les droits de l’homme, protéger la planète et construire un avenir meilleur pour tous.

articles similaires

Toute l'actualité