Ukraine : La Russie frappe la plus grande centrale nucléaire d’Europe, pas de fuites radioactives |

« Des homologues ukrainiens ont informé l’AIEA qu’un projectile avait touché pendant la nuit un bâtiment d’entraînement à proximité de l’un des réacteurs de la centrale, provoquant un incendie localisé qui a ensuite été éteint », a déclaré le directeur général Rafael Mario Grossi dans un communiqué.

Les systèmes de sécurité des six réacteurs de la plus grande centrale nucléaire d’Europe n’ont pas été affectés et il n’y a pas eu de rejet de matières radioactives, et les systèmes de surveillance des rayonnements sur le site restent pleinement fonctionnels, a assuré le haut responsable.

L’#Ukraine a informé l’AIEA que les forces russes ont pris le contrôle du site de la centrale nucléaire de #Zaporizhzhia ; affirme que les systèmes de sécurité des six réacteurs de la centrale n’ont pas été touchés et qu’il n’y a eu aucun rejet de matière radioactive. Deux personnes se sont déclarées blessées. https://t.co/XGl7nFUa9j

— AIEA – Agence internationale de l’énergie atomique (@iaeaorg) 4 mars 2022

Situation « très difficile »

Cependant, l’opérateur sur place a indiqué que la situation restant « très difficile », il n’a pas encore été possible d’accéder à l’ensemble du site pour s’assurer que tous les systèmes de sécurité sont pleinement fonctionnels, selon le chef de l’agence atomique de l’ONU.

Parmi les tranches de réacteur de la centrale, la tranche 1 est arrêtée pour maintenance, les tranches 2 et 3 ont subi un arrêt contrôlé, la tranche 4 fonctionne à 60 % de puissance et les tranches 5 et 6 sont maintenues « en réserve » en mode basse consommation. .

Et deux personnes auraient été blessées.

En alerte maximale

Pendant ce temps, le Centre des incidents et des urgences de l’AIEA (IEC) a été mis en mode de réponse complète à la centrale nucléaire de Zaporizhzhia.

« La CEI sera occupée 24 heures sur 24 pour recevoir, évaluer et diffuser en permanence des informations sur les développements », a-t-il déclaré.

Le directeur général a ajouté qu’il restait gravement préoccupé par la situation à la centrale nucléaire.

« Je suis extrêmement préoccupé par la situation à la centrale nucléaire de Zaporizhzhia et ce qui s’y est passé pendant la nuit », a-t-il expliqué.

« Tirer des obus dans la zone d’une centrale nucléaire viole le principe fondamental selon lequel l’intégrité physique des installations nucléaires doit être maintenue et maintenue en sécurité à tout moment. »

La principale priorité est d’assurer la sûreté et la sécurité de la centrale, de son alimentation électrique et des personnes qui l’exploitent, a-t-il conclu.

S’adressant à la presse

Le directeur général de l’AIEA a également informé les journalistes de la situation en Ukraine.

articles similaires

Toute l'actualité