Ukraine. Le Secrétaire général demande une enquête sur les meurtres de Bucha |

Des images ont émergé de corps retrouvés dans les rues et dans les cours à la suite du retrait russe de la région après des semaines de combats intenses, selon les médias internationaux.

Je suis profondément choqué par les images de civils tués à Bucha, en Ukraine.

Il est essentiel qu’une enquête indépendante conduise à une responsabilisation efficace.

– António Guterres (@antonioguterres) 3 avril 2022

« Je suis profondément choqué par les images de civils tués à Bucha, en Ukraine », a déclaré M. Guterres dans une déclaration concise, qui a également été publiée sur son compte Twitter officiel.

« Il est essentiel qu’une enquête indépendante conduise à une responsabilisation efficace. »

Osnat Lubrani, coordinateur humanitaire des Nations Unies pour l’Ukraine, a partagé la déclaration sur Twitter.

« Les Ukrainiens vivent un enfer depuis plus d’un mois, des milliers de civils sont morts », a-t-elle écrit. « Cette horrible guerre doit cesser. »

Les pertes sont probablement plus élevées

L’ONU continue de faire pression pour mettre fin à la guerre en Ukraine, que le Secrétaire général a qualifiée d’« impossible à gagner ».

Le conflit a commencé le 24 février, lorsque la Russie a envahi le pays. Depuis lors, 3 455 victimes civiles ont été enregistrées, selon la dernière mise à jour du bureau des droits de l’homme de l’ONU, le HCDH, publiée dimanche.

De ce nombre, 1 417 personnes ont été tuées et 2 038 blessées, bien que les chiffres réels soient considérablement plus élevés.

La plupart des pertes ont été causées par l’utilisation d’armes explosives à large zone d’impact, notamment les bombardements d’artillerie lourde et de systèmes de lance-roquettes multiples, ainsi que les frappes de missiles et aériennes.

Accès humanitaire critique

Publiant sur Twitter vendredi, M. Guterres a déclaré que l’ONU « fait tout ce qui est en son pouvoir pour soutenir les personnes dont la vie a été bouleversée par la guerre en Ukraine ».

Les humanitaires ont atteint plus de 1,4 million de personnes, principalement dans l’Est, « mais cela ne suffit pas », a-t-il déclaré. « Nous avons besoin d’un accès sûr et sans entrave à toutes les zones. »

Les combats ont déplacé plus de 10 millions de personnes, tant à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur de ses frontières en tant que réfugiés.

« La rapidité du déplacement, couplée au grand nombre de personnes touchées, est sans précédent en Europe de mémoire récente », a déclaré Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, à l’issue d’une visite en Ukraine la semaine dernière.

Pour répondre aux besoins humanitaires croissants, l’ONU et ses partenaires ont lancé le mois dernier un appel d’urgence de 1,7 milliard de dollars pour soutenir les personnes en Ukraine et celles qui ont fui à l’étranger.

Plus de 4,1 millions ont trouvé refuge dans des pays voisins tels que la Pologne, la Slovaquie, la Hongrie, la Roumanie et la Moldavie, et au-delà.

Le Conseil de sécurité de l’ONU doit tenir sa dernière réunion sur l’Ukraine mardi.

articles similaires

Toute l'actualité