Un convoi d’aide humanitaire de l’ONU atteint Sievierodonetsk dans l’est de l’Ukraine |

Les dommages aux infrastructures causés par les bombardements ont laissé des milliers de personnes dans des immeubles résidentiels de l’est de l’Ukraine sans électricité ni gaz pour cuisiner et chauffer les maisons, ni accès adéquat à l’eau potable, qui est coupée depuis fin mars.

Alors que des millions de personnes ont fui l’#Ukraine, certaines des personnes les plus vulnérables y restent.

Bien que la sécurité soit leur première préoccupation, la nourriture devient de plus en plus difficile à trouver chaque jour qui passe. Le PAM a atteint 1 million de personnes jusqu’à présent. pic.twitter.com/e8L0jcJKIG

– Programme alimentaire mondial (@WFP) 5 avril 2022

Et face aux bombardements russes répétés, les habitants de Sievierodonetsk sont non seulement sévèrement limités dans leur capacité à accéder aux produits de première nécessité, mais également interdits d’évacuation en toute sécurité.

« Nous sommes à Sievierodonetsk aujourd’hui, où les combats se poursuivent et où les civils de la ville ont un besoin urgent d’assistance », a déclaré le coordinateur humanitaire adjoint de l’ONU, Markus Werne.

Intervenir, aider

Le convoi inter-agences de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), du Programme alimentaire mondial (PAM) – et de l’ONGI People in Need – a apporté des rations alimentaires vitales, de la farine, des bâches en plastique et des couvertures pour quelque 17 000 personnes, ainsi que quatre groupes électrogènes à l’usage de l’hôpital local.

Le convoi humanitaire a été facilité par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), à travers le système de notification convenu avec les deux parties au conflit.

« L’ONU et les partenaires humanitaires ont livré des repas prêts à manger, des conserves, de la farine et des articles de secours essentiels tels que des couvertures, des matelas, des lampes à énergie solaire et d’autres articles ménagers », a déclaré M. Werne.

Les secours seront fournis aux personnes les plus nécessiteuses par l’intermédiaire de la Croix-Rouge ukrainienne – et des livraisons seront également effectuées aux personnes vulnérables dans leurs maisons ou leurs bunkers autour de Sievierodonetsk.

Le coordinateur humanitaire adjoint a également souligné que « nous continuerons à livrer ici et dans les villes de toute l’Ukraine, mais ce dont nous avons besoin, c’est de la protection des civils et d’un accès continu ».

Plus de 12 millions de personnes dans le besoin

Pendant ce temps, le porte-parole adjoint de l’ONU, Farhan Haq, a déclaré aux journalistes lors d’un point de presse régulier que bien que le quatrième convoi inter-agences ait apporté des secours indispensables à la population de Sievierodonetsk, ce n’est qu’une petite partie de ce dont l’Ukraine a vraiment besoin actuellement.

« Plus de 12 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire, tandis que l’insécurité et le manque d’accès affectent gravement la capacité des organisations humanitaires à opérer », a-t-il signalé.

Et les hostilités continuent également de pousser chaque jour des milliers de personnes hors de chez elles.

Surtensions de déplacement

Le porte-parole de l’ONU a cité le deuxième rapport de l’OIM sur les déplacements internes en disant que plus de 7,1 millions de personnes ont été déplacées depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

« Cela représente une augmentation de 10% depuis la dernière enquête publiée le 16 mars et s’ajoute aux plus de 4,2 millions de personnes qui ont traversé les frontières pour chercher la sécurité dans d’autres pays », a-t-il observé.

« Au total, 11,3 millions de personnes ont été déracinées depuis le début de la guerre en Ukraine ».

610 millions de dollars à ce jour

En termes de financement, les organisations humanitaires ont désormais reçu près de 610 millions de dollars pour leurs activités, soit environ 54 % des 1,1 milliard de dollars demandés dans le cadre de l’appel humanitaire éclair.

« Le nombre de personnes dans le besoin augmentant chaque jour, l’ONU et nos partenaires révisent l’appel pour garantir que les opérations de sauvetage puissent continuer à répondre aux besoins croissants », a ajouté M. Haq.

articles similaires

Toute l'actualité