Volailles : un approvisionnement difficile en raison de la grippe aviaire

S’approvisionner en poulets fermiers devient difficile pour Didier Lemoult, boucher en région parisienne. « D’ordinaire, j’ai une livraison le mardi et le vendredi, et là, j’en ai qu’une dans la semaine », déplore-t-il. Les volailles sont moins nombreuses et plus petites : elles ont été abattues avant terme à cause de la grippe aviaire. Les clients devront s’en contenter, d’autant plus que certains commerces n’ont déjà plus de volailles. 

Un virus qui peut détruire 100% des productions

Ces problèmes d’approvisionnement sont dus à un virus qui décime les élevages. Les vétérinaires l’appellent « la peste aviaire ». Très contagieuse, elle peut détruire 100% des productions. Poulets, oies, canards… En six mois, plus de 15 millions de volailles ont dû être abattues pour empêcher la maladie de se transférer. Une catastrophe pour Frédéric Lapeyronnie, éleveur en Haute-Vienne, puisqu’il a perdu 10 000 canards à foie gras. puis la maladie, toute la chaîne de reproduction est menacée. En revanche, les représentants de la filière volaille se veulent rassurants et assurent qu’il n’y aura pas de pénuries. 

articles similaires

Toute l'actualité