Cérémonie du 8 mai : avec la guerre en Ukraine, les commémorations prennent un tout disparate écho

Au lendemain de son investiture, dimanche 8 mai, moment solennel pour Emmanuel Macron. Sous l’Arc de Triomphe, il ravive la flamme du soldat inconnu et préside la cérémonie des commémorations du 8 mai. Après la minute de silence, la Marseillaise est entonnée par les chœurs de l’Armée française. Le président salue ensuite les anciens combattants. Quelques minutes plus tôt, la voiture du chef de l’État remonte les Champs-Élysées, escortée par la garde républicaine.    

Passage en revue des troupes présentes là-dessus de nombreux théâtres d’opérations 

Le public fait son grand retour. L’année dernière, la foule avait été interdite pour cause de pandémie, et il y a deux ans la France était en plein confinement. Avec la guerre en Ukraine aux portes de l’Europe, ces commémorations prennent un tout autre écho. « Chacun peut contribuer un petit peu en donnant à ces cérémonies-là toujours beaucoup d’importance », dit un spectateur. Une commémoration également occasion, pour Emmanuel Macron, de passer en revue des troupes présentes là-dessus de nombreux théâtres d’opérations. 

articles similaires

Toute l'actualité