cette château de Chambord expérimente le nettoyage des murs par drone

Téléphone en main, ils sont nombreux à s’arrêter pour immortaliser ce spectacle inédit avant d’entrer dans le château de Chambord. Depuis quelques jours, un drone s’affaire au chevet des rambardes et de certaines façades de l’édifice, comme le mur d’enceinte. Un drone nettoyeur qui projette son produit détergent sur ces parties accessibles rapidement avec des échelles ou des échafaudages, ce qui présentait des risques d’accidents pour les personnes en charge de les nettoyer.

« Il n’y a personne sur un toit, donc on évite un accident. la personne peut tomber, peut glisser, ça nécessite des précautions supplémentaires. Là, c’est le drone qui fait le travail », explique Thierry Bourgeat, l’un des deux pilotes qui interviennent sur le chantier.

Du sur-mesure

Un drone qui permet donc d’éviter des chutes accidentelles, mais qui se révèle aussi très efficace pour identifier et traiter des zones attaquées par les mousses et les lichens, qui n’auraient pas forcément été détectées tout de suite. Le drone peut être déployé rapidement pour de petites interventions ciblées, et tout cela coûte aussi beaucoup moins cher qu’la intervention humaine.

« Il y a des choses qui n’avaient pas été faites et qui le sont grâce à cette technique. Par exemple, sur l’enceinte basse, on constate des coulures un peu noires. Et même si le bâtiment est dans un état de restauration assez aboutie, il y a des endroits plus spécifiques sur lesquels on finit par ne plus se concentrer, et donc là, ça va être du cousu-main. On va travailler sur quelques endroits où il y a de la moisissure, des champignons, ça peut être des chantiers très très ponctuels, qui permettent de faire un travail de finesse », précise Cécilie de Saint-Venant, directrice de la communication du Domaine de Chambord.

articles similaires

Toute l'actualité