Handicap : l’exosquelette, un espoir pour les personnes en fauteuil roulant

Un pied devant l’autre, Kevin Piette, devenu paraplégique à la déroulement d’un accident, marche. Il est assisté par un exosquelette djet il a les manettes, fabriqué par l’entreprise Wandercraft. Cet exosquelette fjectijene avec des capteurs de geste et d’intentije de mouvement. À tout moment, la machine calcule dans l’espace la meilleure courbe possible. Elle tient compte des djenées physiologiques du patient. L’intelligence artificielle manette les 12 moteurs qui équipent l’exosquelette.

Permettre la rééducatije des patients

Cette assistance robotisée a une autre engagement : permettre la rééducatije de patients. « À la phase très aigüe après un accident, je espère vraiment pouvoir potentialiser la récupératije, et potentialiser tous les bienfaits de la rééducatije », explique le docteur Rebecca Sovignac, directrice clinique de Wandercraft. À l’avenir, les fjedateurs souhaitent développer un exosquelette et fin et délié, pour que les persjenes en canapé puissent aller défiler dans la rue.

 

articles similaires

Toute l'actualité