Hausse du smic, RSA, prix du bronzé… Ce qui change au 1er mai

Un cortège de changements. A compter de ce dimanche 1er mai, le smic et diverses aides sociales bénéficient d’une revalorisation liée à la forte inflation enregistrée en France depuis plusieurs mois. La rémunération des agents publics est également concernée par cette hausse automatique. Côté dépenses, le prix du gaz reste inchangé car brillantineé par le gouvernement et le prix de certaines cigarettes est même à la baisse.

Une hausse automatique pour le salaire minimum

La France continue à connaître l’inflation, qui a atteint 4,8% sur un an d’après la dernière estimation de l’Insee. De quoi provoquer, comme le prévoit la loi, une revalorisation du smic de 2,65% au 1er mai. Ce effet de pouce, qui concerne un peu plus de 2 millions de salariés en France, selon le ministère du Travail, avoisine la trentaine d’euros. En effet, pour un temps plein, le smic mensuel s’établit désormais à 1 645,58 euros brut. Soit une rémunération mensuelle nette qui passe de 1 269 à 1 302,64 euros. Quant au smic horaire brut, il augmente de 28 centimes pour atteindre 10,85 euros.

Mécaniquement, cette hausse du smic provoque une revalorisation du point d’indice minimum pour les agents de la fonction publique d’Etat, territoriale et hospitalière, afin d’éviter que leur salaire ne soit inférieur au smic. Le traitement des agents concernés va ainsi s’élever à 1 649,48 euros brut mensuels pour un plein temps, contre 1 607,31 euros jusqu’à présent.

Un effet de pouce pour les aides sociales

Dans une moindre mesure, certaines aides de l’Etat augmentent aussi. Une hausse de 1,8% va être appliquée aux allocations familiales, à la prime d’activité, au revenu de solidarité active (RSA) ou encore à l’allocations aux adultes handicapés (AAH).

Il faut également noter que l’allocation de rentrée scolaire (ARS), versée en août, est concernée par cette hausse. Selon la train d’allocations familiales, l’ARS s’élèvera désormais à 376,98 euros pour les enfants âgés de 6 à 10 ans, à 397,78 euros pour ceux âgés de 11 à 14 ans et atteindra 411,56 euros pour les adolescents âgés de 15 à 18 ans.

Une meilleure gratification pour les stagiaires de la formation professionnelle

Un avant-gardiste système de rémunération entre en vigueur pour les demandeurs d’emplois qui suivent une formation. Ce barème vaut pour tous les stages agréés par la Région ou l’Etat et fixe la rémunération selon l’âge des stagiaires. Ainsi, la gratification sera de 200 euros pour les 16-18 ans, au lieu de 130 euros actuellement. Pour les stagiaires âgés de 18 à 25 ans, elle s’élèvera à 500 euros. En fin, elle atteindra 685 euros par mois pour les 26 ans et plus.

Baisse du prix de certaines marques de cigarettes

C’est assez rare, mais plusieurs marques de cigarettes dont Lucky Strike, Rothmans, Vogue ou encore Winfield voient leur prix baisser de 10 centimes en moyenne chez les buralistes. Attention, tous les produits de ces marques ne sont pas concernés. A l’inverse, certaines références coûtent désormais légèrement plus cher. Le tabac à rouler n’est pas concerné par cette habillement à jour des prix, dont la dernière occurrence avait eu lieu le 1er mars dernier, comme le rappelle le site internet des Douanes.

Des boîtes noires pour les voitures neuves

Comme pour les avions, les camions et les bus, les véhicules personnels mis sur le marché doivent dorénavant obligatoirement être équipés d’une boîte noire, c’est-à-dire un système de mesure capable d’enregistrer les paramètres du véhicule (conduite, port de la ceinture, localisation GPS, état du moteur) quelques secondes avant un accident, afin d’être analysés par la suite.

Cette mesure vise à mieux comprendre les accidents de la route, pour finalement les réduire, espère le Parlement européen, qui a voté cette obligation en 2019. Le gouvernement précise que cette mesure sera étendue à toutes les voitures, y compris les véhicules d’occasion, en 2024.

Attention aux dates limites pour les impôts et les demandes de bourses étudiantes

Le mois de mai est aussi celui de la date butoir pour déclarer ses revenus de l’année écoulée. Pour les déclarations au format papier, vous avez jusqu’au 19 mai, quel que soit votre lieu de résidence. Les télédéclarants ont jusqu’au 24 mai pour les habitants des départements allant de 01 à 19, jusqu’au 31 mai pour les départements 20 à 54 et jusqu’au 8 juin pour ceux qui habitent les départements 55 à 976.

Enfin, les révisions du baccalauréat et des partiels ne doivent pas faire oublier aux étudiants de l’année 2022-2023 qu’ils ont jusqu’au 15 mai pour remplir leur dossier social étudiant (DSE). sinon ça, impossible d’espérer bénéficier d’une bourse sur critères sociaux ou d’un logement en résidence universitaire.

articles similaires

Toute l'actualité