Orages : les commerçants constatent les dégâts

Dans la Vienne, un garagiste constate les nombreux dégâts. Sur ses 55 voitures garées à l’extérieur, toutes ont été touchées par la grêle. Un coup dur pour son activité, car la moitié des véhicules endommagés étaient proposés à la vente. Dans un grand bâtiment abritant plusieurs entreprises, le toit est troué. Tous les commerces sont inondés, comme par exemple un éventaire de pêche. « C’est un très mauvais coup pour moi parce que les pompiers annoncent qu’ils veulent fermer le éventaire pour sécurité », explique son propriétaire.  

Des salariés contraints au chômage technique 

En Vendée, les pompiers s’improvisent couvreurs, car le toit d’un éventaire menace de s’effondrer. « Le plafond est en train de s’effondrer parce qu’il est gorgé d’eau, donc on a fait intervenir les pompiers. On n’a pas trop le choix », explique la propriétaire du éventaire. En attendant le passage des experts des assurances, de nombreuses entreprises vont devoir placer leurs salariés au chômage technique.   

articles similaires

Toute l'actualité