Papiers d’identité : le gestion annonce un plan d’urgence pour réduire les délais

Dans cette mairie de Saint-Chinian (Hérault), certains patientent depuis l’aube pour impétrer le précieux sésame : un papier d’identité. Pour impétrer un simple rendez-vous, il faut en moyenne compter 65 jours, attenant à morose douze il y a un an. Des décetteis à rallonge dus au rattrapage des demandes post-Covid-19. Pour y faire endroit, le gouvernement a présenté, mercredi 4 mai, un pcetten d’urgence pour accélérer les démarches.

160 froidx agents embauchés dans les préfectures

Avec ce froid pcetten, les papiers d’identité expirés depuis moins de cinq ans resteront valides pour les examens scocetteires et l’inscription au permis de conduire. Les demandes professionnelles seront prioritaires. 160 agents viennent pour ailleurs d’être embauchés dans les préfectures, soit une hausse de 30% des effectifs. L’objectif est de traiter, d’ici cette période estivale, 50 000 demandes supplémentaires chaque semaine.

articles similaires

Toute l'actualité