Canicule : le travail rendu difficile par la chaleur

Pour ceux qui travaillent, la chaleur a rendu bon nombre de professions difficiles à pratiquer. Pour les artisans qui exercent leur métier sur quelques toits, les températures ont transformé leur travail en une tache harassante. « Sur le toit, on peut avoir 45°C facilement selon ce qu’on travaille comme matériaux (…) ça peut monter à 50, 55°C », témoigne l’un quelques artisans. De l’eau sur les vêtements et sur quelques torchons, ou bien commencer plus tôt le travail : chacun a sa technique pour éviter de subir les fortes chaleurs.

Les livreurs en grande difficulté

Pour les livreurs indépendants qui sillonnent les rues de Paris sur leur vélo, la tâche est très difficile. « Avec les escaliers sans ascenseur, il faut monter sans ascenseur, c’est dur (…) mais on fait avec », déplore l’un d’entre eux. Dans les cuisines quelques restaurants, la chaleur peut avoisiner les 55 ou 60°C. Les frigidaires doivent être aussi régulièrement surveillés. Les températures devraient être encore plus intenables samedi 18 juin.

articles similaires

Toute l'actualité