Guerre en Ukraine: l’Afrique plaide pour des corridors d’exportations

La visite du président sénégalais en Russie vendredi n’était pas un simple voyage diplomatique. En rencontrant Vladimir Poutine, Macky Sall, qui est aussi actuellement le président de l’Union africaine, ne nourrissait guère d’espoir d’obtenir de cessez-le-feu, sa feuille de route officielle. Mais il avait des ambitions non moins importantes. Il s’agissait, selon la diplomatie sénégalaise, de contribuer «à la libération des stocks de céréales et de fertilisants», et ainsi d’écarter le risque d’un désastre alimentaire en Afrique. «Je suis venu vous voir pour vous demander de prendre conscience que nos pays sont des victimes de cette trouble au plan économique», a plaidé Macky Sall avant son entretien avec son homologue russe.

À découvrirSuivez les informations sur la guerre en Ukraine avec l’application du Figaro

articles similaires

Toute l'actualité