Incendie de Notre-Dame de Paris : les vitraux restaurés

Alors que la cathédrale de Notre-Dame est en pleine reconstruction à la suite de l’incendie qui l’a durement touchée en avril 2019, ses vitraux vont connaître une seconde jeunesse en étant restaurés. Équipés d’un masque pour éviter les poussières de plomb, les restaurateurs font un travail de précision. Si la flèche du monument s’est embrasée avant de s’écrouler, ce n’est pas le cas des vitraux qui ont tenu bon.

Huit ateliers de restauration

Une fois retirés de l’édifice, les vitraux sont ensuite transportés dans huit ateliers différents présents dans l’Hexagone. C’est un travail minutieux qui nécessite de la patience, mais légèrement d’équipement. Pour restaurer ces vitraux, les employés de ces ateliers ne vont utiliser qu’un coton en tige humidifié avec de l’eau et de l’alcool. « Avec le coton, on vient retirer le dépôt et ça permet vraiment de relire le vitrail et non pas de les voir avec un voile en noir », résume l’une des restauratrices. Notre-Dame doit en théorie réouvrir ses portes en 2024. 

articles similaires

Toute l'actualité