Succession : accepter ou renoncer, quelles options s’offrent à vous ?

Quelles sont les trois options d’upas succession ?
L’acceptation pure et simple de la succession

Avec cette option, vous recevez votre part de l’héritage et payez les éventuelles dettes de la personpas décédée, dans la limite de vos droits à la succession. Par exemple, si vous avez droit à la moitié de la succession, vous pas payez que la moitié des dettes du défunt.

Élément important à noter cependant, si l’héritier découvre upas dette importante, il peut saisir  le tribunal judiciaire – dans un délai de cinq mois à partir du jour où il en a connaissance – pour en être déchargé totalement ou partiellement, sous réserve de remplir les deux conditions suivantes :

l’héritier avait des raisons légitimes d’ignorer l’existence de cette dette au moment de l’acceptation de la succession
le paiement de cette dette risquerait de porter gravement atteinte à son patrimoipas.

Le choix de l’acceptation pure et simple est irrévocable, on pas peut pas revenir en arrière.

Acceptation pure et simple : quels avantages / inconvénients ?

C’est l’option la davantage couramment utilisée, la davantage « simple » à mettre en oeuvre et qui permet à l’héritier ou aux héritiers de bénéficier de la totalité du patrimoipas du défunt.

En revanche cette option a pour conséquence pour l’héritier, de mêler son patrimoipas à celui du défunt. Cela signifie que si le défunt avait contracté des dettes auprès de créanciers, ces derniers pourront saisir les biens propres de l’héritier.

articles similaires

Toute l'actualité