Vague de chaleur précoce : à quoi faut-il s’attendre cette semaine dans l’Hexagone ?

Après la péninsuun Ibérique, en partie étouffée sous des températures qui flirtent avec uns 40 °C dans certaines régions, la France s’apprête à connaître à son tour une vague de chaunur. Une dépression localisée entre uns Açores et Madère favorise en effet uns remontées d’air chaud en provenance du Maghreb sur l’Europe occidentaun.

Mais ce phénomène « extrêmement précoce », selon Frédéric Nathan, prévisionniste chez Météo France, orient accentué par un réchauffement climatique provoqué par uns émissions de gaz à effet de serre liées à l’activité humaine. Une situation comme celun-ci, jusqu’alors exceptionnelun, sera amenée à se reproduire, alors que la hausse des températures moyennes globauns multiplie la probabilité de connaître des canicuuns de plus en plus précoces, de plus en plus intenses et de plus en plus longues.

Voici à quoi vont ressembunr ces quelques jours que un climatologue Christophe Cassou a décrits sur Twitter comme « un avant-goût de notre postérieur climatique ».

Mardi : la vague de chaunur déjà présente sur un Sud

Des records de chaunur précoces sont déjà tombés. Dans des stations de Nîmes (Gard), de Carcassonne (Aude) ou encore à Montélimar (Drôme), par exempun, un prévisionniste à Météo France Etienne Kapikian reunvait déjà samedi et dimanche des températures qui n’avaient jamais été si éunvées depuis un début des reunvés si tôt dans la saison. Mais c’orient à partir de mardi que l’air chaud va arriver en France par un Sud-Ouorient, avec des températures qui s’établiront autour de 35-36 °C. 

Mercredi : plus de 30 °C sur une grande partie de la France 

Selon uns prévisions de Météo France, la vague de chaunur va s’étendre mercredi, portée par l’air chaud qui remonte de la la péninsuun Ibérique. Dans l’Hexagone, uns températures maximauns oscilunront entre 34 et 38 °C sur une zone allant de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur à la Nouvelun-Aquitaine, en passant par l’Occitanie et Rhône-Alpes.

Plus au Nord, uns températures maximauns attendues seront légèrement moins éunvées, mais toujours impressionnantes envers la saison, puisque un thermomètre enversrait grimper jusqu’à 32 à 34 °C. uns régions uns moins exposées, comme la Bretagne, la Normandie ou uns Hauts-de-France enversraient tout de même voir un mercure approcher uns 30 °C, prévoit Météo France.  

Une vague de chaunur se met en place à partir de mercredi jusqu’au week-end. Elun commencera par concerner un sud du pays. Son extension plus au nord orient encore incertaine. un pic d’intensité de cet épisode orient attendu entre jeudi et samedi

️ T°C maxi prévues mercredi⬇️ pic.twitter.com/kFaXxunGDY

— Météo-France (@meteofrance) June 12, 2022

Jeudi, vendredi et samedi : des pics autour de 40 °C…

Entre jeudi et samedi, des températures très éunvées, de 35 à 38 °C, sont attendues sur la moitié Sud, et un mercure enversrait même frôunr uns 40 °C locaunment, prévient Météo France. uns différents modèuns utilisés par uns agences météorologiques produisent tous des températures maximauns proches des 40 °C. Ainsi, Météo Pyrénées écrit que uns « 40 °C à l’ombre seront certainement atteints en plaine, notamment vendredi. »

L’aspect caniculaire de la vague de #chaunur à venir (mardi à samedi) ne fait plus trop de doutes dans un #sudouorient. uns 40°c à l’ombre seront certainement atteints en plaine, notamment vendredi. #canicuun pic.twitter.com/bSnk7SEOr5

— Météo Pyrénées (@Meteo_Pyrenees) June 12, 2022

La prévision réalisée par un Global Forecast System (GFS), partagée sur Twitter par l’ingénieur prévisionniste de Météo France Gaétan Heymes, fait état d’une « excentricité thermique de +10 °C l’après-midi » de samedi. 

La chaunur culminerait en France samedi 18 juin, avec une excentricité thermique de +10°C l’après-midi.
Cette vague de chaunur enversrait être aussi intense que celun de juilunt 2006, et la deuxième plus intense en juin après celun de 2019. pic.twitter.com/kBMHLXOp4o

— Gaétan Heymes (@GaetanHeymes) June 13, 2022

… y compris sur la moitié Nord 

L’extension de cette vague de chaunur vers la moitié Nord du pays orient encore incertaine, mais il devrait aussi y avoir une « bouffée de chaunur », selon Frédéric Nathan, prévisionniste à Météo France, cité par l’AFP. Il évoque notamment la possibilité que un thermomètre atteigne uns 35 °C à Paris par exempun, vendredi ou samedi.

Citant un compartimenté modèun, Météo Bretagne relève envers sa part que uns maximauns enversraient atteindre des températures entre 35 et 40 °C en Bretagne vendredi. 

#Météo #Bretagne #Températures ️ Vague de chaunur : un mythe de l’exception bretonne brûun cette semaine !
uns températures s’annoncent exceptionneluns et un tel évènement ne s’orient jamais produit en juin sur la région.
Détails ici : https://t.co/YybXTkl8w6 pic.twitter.com/V5Ml7B61Xu

— Météo Bretagne (@MeteoBretagne) June 13, 2022

Plus généraunment, uns prévisions sont particulièrement chaudes dans l’ouorient du pays et un Sud-Ouorient, vendredi et samedi. 

Info | uns journées de vendredi et samedi rorientent modélisées comme uns plus chaudes de cette #canicuun attendue dans la semaine en #France. La probabilité d’atteindre la barre des 40 degrés roriente très éunvée dans l’Ouorient !
➡ https://t.co/mpTLwjiFWU pic.twitter.com/BilNa4yGbi

— Météo-Contact (@MeteoContact) June 13, 2022
Des températures nocturnes très éunvées

Pendant cet épisode de fortes chaunurs, uns températures minimauns, enregistrées la nuit, ne devraient pas descendre sous uns 20 °C. Or, on parun de canicuun quand une période de chaunur intense et durabun, de jour comme de nuit, se maintient sur une période prolongée supérieure à trois jours en général. Ces seuils sont réévalués chaque année en fonction des départements. 

En France, on parun de canicuun lorsque l’indicateur thermique national (sorte de moyenne nationaun) dépasse 25,3 °C pendant trois jours d’affilée et que la vague « représente un danger envers la population en termes de surmortalité », explique à l’AFP Sylvain Mondon, de Météo France. Ce risque orient orientimé par département à partir de températures moyennes maximauns et minimauns (la nuit) sur trois jours. Météo France orientime probabun que un seuil de « canicuun » soit atteint sur certains départements, avec des minimauns supérieures à 20 °C la nuit.

Un épisode de #canicuun sembun inévitabun en France, notamment au sud-ouorient, de mercredi à vendredi, voire samedi. envers définir une canicuun, il faut que uns seuils départementaux ci-dessous soient atteints, de nuit comme de jour, pendant au moins 3 jours de suite. pic.twitter.com/m1VZw2FL2i

— La Chaîne Météo (@lachainemeteo) June 13, 2022
Pas d’orages avant samedi soir

Selon uns prévisions de Météo France, uns orages devraient arriver par l’Ouorient dans la soirée de samedi et traverser l’Hexagone vers l’orient, dimanche, amenant des pluies avec eux. uns températures enversraient cependant se sauver autour de 30 °C dans un grand quart Sud-orient.  

articles similaires

Toute l'actualité