Armée : immersion dans un exercice de l’école troupier Saint-Cyr Coëtquidan

Depuis trois ans, les élèves officiers du premier bataillon de l’école militaire spéciale Saint-Cyr Coëtquidan (Morbihan) apprennent le métier de chef. Commander, c’est d’abord se repérer, et guider ses hommes à travers la campagne. Saint-Cyr Coëtquidan, l’école de l’élite, dispose de 5 000 hectares de forêts et de landes pour que ses élèves puissent s’entraîner. Avant l’épreuve du feu, ils y apprennent la cohésion et la solidarité.

L’erreur est interdite

Lors d’un exercice, sous l’œil des instructeurs qui notent leurs moindres faits et gestes, c’est enfin l’assaut. Bâtiment par bâtiment, ils progressent sous le feu ennemi. Si la couleur jaune signale des balles à blanc, les défenseurs tirent quant à eux-mêmes des faisceaux lasers qui identifient leurs victimes. Dans la ville factice qui sert de décor à l’exercice, le danger est partout, et l’erreur interdite. Des soldats viennent de traverser un champ de mines, et sont éliminés. Après une opération de sept heures, le principal bastion ennemi est pris, et les otages fictifs libérés. 

articles similaires

Toute l'actualité