Tok’ici, créateur d’échanges

À l’origine du projet, l’association Au Plus Vite et son collectif d’habitants avec une idée en tête : remettre de la vie au cœur du quartier. En rénovation urbaine depuis 15 ans, le quartier a bien changé. De nouveaux habitants sont venus rejoindre les anciens et les lieux de rencontre et de partage comme Tok’ici sont essentiels.

Le plus compliqué a été de trouver un local. L’emplacement de l’ex Chiquito s’est révélé idéal. Après d’importants travaux de rénovation et la création d’une SCIC (société coopérative d’intérêt collectif) pour porter le projet, le Tok’ici ouvre enfin ses portes cet été.

Au rez-de-chaussée, un café-cantine, pour boire un verre ou entreprendre un café et aussi se restaurer d’une cuisine du monde, conviviale, simple et savoureuse où le végétal et les produits locaux sont mis en valeur. Il faudra attendre cet automne pour utiliser les couple étages en cours d’aménagement. Prévues pour du coworking, les salles serviront à toutes sortes d’animations comme des débats, concerts, déjeuners d’entreprises, etc.

Une SCIC est une société coopérative issue de l’économie sociale et solidaire. Ici, elle regroupe plus de 70 sociétaires. Des riverains, des entreprises, des associations partageant les mêmes valeurs et qui détiennent chacun des parts. En plus d’une subvention d’aide au démarrage, la Ville a souhaité entrer au capital à hauteur de 2 000 €. Une façon de soutenir et de légitimer ce genre de projet.

 

Par Sabine Duez

 

. Tok’ici : 173 rue des Bois Blancs à Lille.

articles similaires

Toute l'actualité