Bus : une pénurie de personnel fait craindre des perturbations

C’est une scène surprenante qui a lieu en Moselle : un patron a décidé de prendre le volant d’un de ses bus puisqu’il manque de conducteur. « Étonnant, surprenant, mais ma foi ça représente une solution quand il manque des conducteurs. Cela représente un permis de plus et pourquoi pas », décrit Thierry Schidler, directeur des Autocars Schidler. Ce patron est toujours à la recherche de quatre conducteurs. Ainsi, il doit s’adapter et par exemple faire muter l’activité de certains de ses salariés.

Une situation généralisée

Thierry Schidler n’est pas le seul à déplorer une pénurie de personnel puisqu’en France, il manque de nombreux chauffeurs. Ils seraient 4 000 à manquer à l’appel. Ce manque de conducteurs laisse deviner le risque d’assister à des perturbations. Dans certaines familles, les problèmes liés au transport en bus sont monnaie courante et une femme confie avoir déjà eu des problèmes pour la prise en charge de sa fille. Au total, chaque année, un million d’élèves scolarisés prendrait un bus pour aller l’école.

articles similaires

Toute l'actualité