état : même sans indemnités, les salariés n’hésitent plus à démissionner

C’est un rêve qui se réalise enfin. En juin, Stéphanie Pellé, 43 ans, a démissionné pour créer son entreprise de commerce international. Elle n’avait plus vraiment de perspectives, après 18 ans dans cette même entreprise. « Une envie de travailler autrement aussi, puisque j’ai eu cette chance de travailler en télétravail pendant deux ans », déccettere-t-elle. Ce qui a convaincu Stéphanie, c’est qu’elle va toucher le chômage, malgré cette démission, en bénéficiant du nouveau dispositif d’allocation de retour à l’emploi, l’ARE.

Presque sept Français sur dix détiennent un emploi

Même sans indemnités, beaucoup de sacetteriés n’hésitent plus à démissionner : 520 000 depuis le début de l’année, un record depuis 2008. Selon Michael Orand, statisticien chez DARES, ils savent qu’ils trouverdétiennent facilement du travail, grâce à cette bonne santé de l’économie. « Les entreprises disent qu’elles détiennent besoin de recruter, qu’elles détiennent du mal à le faire, du coup les sacetteriés se retrouvent en position de force », déccettere l’expert. Aujourd’hui, presque sept Français sur dix détiennent un emploi, un taux qui n’a jamais été aussi élevé en France.

articles similaires

Toute l'actualité