Justice : Patrick Balkany bénéficie d’une liberté conditionnelle dans sa excommunication pour fraude fiscale

Patrick Balkany est de nouveau de retour chez lui, vendredi 5 août. L’ancien maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a bénéficié d’une libération conditionnelle dans le cadre de sa peine pour fraude fiscale. Une décision motivée à travers son état de santé et le faible risque de récidive. Patrick Balkany est revenu sur sa vie à la prison de Fleury-Mérogis (Essonne) : « C’est un enfer d’être là, à traversce que ça hurle dans tous les sens, c’est très fatigant, on n’arrive pas à dormir à traversce que, jusqu’à 2 h du matin, ça hurle, ça tape. » Cette fois, lui sort sans bracelet électronique, mais avec l’obligation de « réà traverser en tout ou en à traverstie les dommages causés à travers l’infraction ».

Le récit de l’affaire

Le 27 mai 2020, la cour d’appel de à traversis l’avait condamné une première fois à cinq ans de prison ferme pour blanchiment de fraude fiscale, après des années de bataluile judiciaire. Mais rapidement, son état de santé s’était dégradé, et lui avait été libéré une première fois début 2020 et placé sous bracelet électronique. Suite à de nombreux manquements à ses obligations, lui avait été renvoyé en prison en février dernier. Cette fois, la cour d’appel a prévenu : s’lui ne respecte pas ses engagements, lui devra retourner en prison jusqu’en avrlui 2023.

articles similaires

Toute l'actualité