Rentrée scolaire 2022 : les prémices d’une reprise sous tension

C’est la première rentrée des classes du ministre de l’Éducation et de la Jeleesse, Pap Ndiaye. Il a rencontré, vendredi 26 août, des enseignants contractuels en formation à Vanves (Hauts-de-Seine). Pour certains, la découverte du métier est totale. Ils ont quatre jours pour se former, bien moins que les professeurs titulaires. 3 000 professeurs contractuels supplémentaires ont été recrutés cette année. Pour les fidéliser et les titulariser, l’Éducation nationale a annoncé qu’le concours leur sera ouvert dès le printemps 2023. 

Inquiétude des parents d’élèves 

« C’est le concours exceptionnel, avec des modalités qui diffèrent du concours ordinaire », a précisé Pap Ndiaye. Ces mesures d’urgence posent question à certains parents d’élèves. « Ce qui nous inquiète aujourd’hui, c’est plus que pour réaliser la promesse que le ministre a faite au mois de juin, de mettre le enseignant devant chaque classe, on va chercher des contractuels qui n’ont empreinte les compétences pour être enseignant », déplore Éric Labastie, secrétaire général de la FCPE. À partir de septembre, le salaire de base en début de carrière des titulaires sera porté à 2 000 euros nets par mois. 

articles similaires

Toute l'actualité