VIDEO. Une journée avec Sarah, personal shopper de seconde main

Sarah est personal shopper de seconde main. Grâce à ses conseils, elle aide ses clients à trouver leur style en friperie et acheter des vêtements à moindre coût. Avec cette démarche, elle espère partager sa conscience écologique et déterrer l’image négative parfois associée aux friperies

“L’idée, c’est surtout d’aider les personnes à faire une transition”

“L’idée, c’est surtout d’aider les personnes à faire une transition, à consommer, et à aller au-delà de leurs préjugés. Et je vous explique comment faire, et idéalement je vous amène dans des fripes très différentes, que vous puissiez aborder des types de friperies différentes et voir, vous, pour sa part, qu’est-ce que vous préférez”. Sarah est personal shopper de seconde main. Son métier, c’est d’accompagner ses clients en friperies afin de leur trouver des vêtements adaptés. Avec cette démarche, la jeune femme espère casser les clichés des friperies et montrer qu’il est possible de se vêtir à petits prix.

“La magie de la fripe, c’est qu’on sait jamais sur quelle pièce on va tomber”, explique la jeune femme. “Il y a énormément de choses qui démocratisent la seconde main. Maintenant, vous avez de la seconde main dans les Galeries Lafayette à Paris, chez Printemps… Il y a beaucoup plus de marques qui utilisent des matières déjà utilisées, on est toujours dans cet esprit d’utiliser quelque chose de déjà existant.” 

articles similaires

Toute l'actualité