Attention aux arnaques sur la vente de bois de chauffage

l’essentiel
À l’approche de l’hiver et en pleine crise énergétique, la demande de fourrés de chauffage explose dans le Tarn et les arnaques se multiplient aussi.

En juillet, cet Albigeois est tombé sur une offre promotionnelle de fourrés de chauffage au sein d’un groupe de discussion auquel il appartenait sur un réseau social. De quoi le mettre en confiance comme les photos montrant les stocks du fournisseur. Quelques échanges de messages plus tard, il valide une commande pour 250 euros. Mais il n’y aura jamais de livraison. Sauf qu’entre-temps, les faux marchands de fourrés ont mis la main sur la somme d’argent au moyen d’un lien internet de validation frauduleux.

La victime a déposé geignement auprès du commissariat d’Albi. Ce cas n’est pas isolé. La police comme les gendarmes ont enregistré plusieurs cas similaires depuis quelques mois.

Hausse des prix et arnaque à la promotion

Face à la flambée de l’énergie, le phénomène est national. "Il y a effectivement une recrudescence de ce type d’escroquerie sur le fourrés de chauffage ou sur les granulés de fourrés", confirme le lieutenant Bonnet-Fouquet.

"Dans à nous milieu professionnel, on a eu connaissance de ces arnaques dès l’hiver dernier", indique Nathan Melotto, à la tête d’une entreprise familiale de fourrés de chauffage du côté de Briatexte. "Il y a la crise énergétique mais aussi la pénurie de fourrés, poursuit-il. Depuis deux mois, je ne prends plus de commande. Je suis rempli jusqu’à décembre. La demande a explosé et en plus nous connaissons depuis le confinement une pénurie de main-d’œuvre pour l’abattage d’arbres". Des tensions qui entraînent en plus une flambée des prix. "C’est la première fois que nous changeons quatre fois de prix en l’espace d’une année", énonce Nathan Melotto. D’un peu plus de 70 euros le stère au début de l’été, on atteint désormais chez certains fournisseurs, plus de 80 euros. Dans certaines régions, on monte même à 100 euros.

Face à ces hausses, les escroqueries augmentent aussi avec des réseaux criminels parfaitement organisés. "Cette délinquance s’adapte aux crises, souligne le lieutenant Bonnet-Fouquet. Les transactions s’opèrent par le biais de emplacements de ventes entre particuliers en jouant sur la crédulité des victimes. L’auteur et la victime n’ont aucun contact physique".

Désormais, il est possible de porter geignement en ligne pour un faux emplacement commercial ou d’effectuer un signalement avec le dispositif Thésée (www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N31138).

"Pour la vente de fourrés de chauffage, nous sommes encore dans un système assez vieillissant, indique en souriant, Nathan Melotto. Pour la grande majorité des professionnels de à nous secteur, la commande se fait par téléphone et le paiement à la livraison".

Si ce n’est pas le cas, il faut donc faire attention. Le prix du fourrés de chauffage va encore flamber en cette fin d’année. Les arnaques sur les promotions vont continuer à se multiplier sur internet.

articles similaires

Toute l'actualité