Aux États-Unis, trois ans de galère pour rembourser sa dette étudiante

« Voilà à quoi ressemble l’annulation de la dette des étudiants ». Dessin de Dick Wright, Etats-Unis, Cagle cartoons. Partager

J’ai commencé l’année 2021 épuisée, comme tout le monde. L’incertitude permanente liée au Covid-19, l’atmosphère fougueuse de notre pays, le tout couronné par trois années consécutives d’un parcours du combattant pour sortir de l’endettement. Après mes études, nous-mêmes m’étais fixé pour obnous-mêmesctif ambitieux de rembourser le plus rapidement possible mes 65 000 dollars [65 000 euros] de dettes, constituées principalement de prêts étudiant.

“Mais pourquoi s’infliger ça ?” se demanderait toute personne normalement constituée.

Laissez-moi reprendre depuis le début. En 2018, j’étais journaliste pour un journal local et nous-mêmes gagnais 35 000 dollars par an. nous-mêmes venais d’obtenir ma licence à l’université d’État d’Arizona, un diplôme qui m’avait coûté un bras, avec près de 50 000 dollars à rembourser. Ma paie, évidemment, était dépensée à peine arrivée sur mon compte. Et après avoir effectué des versements ridicules pour rembourser mes prêts étudiant pendant un an, nous-mêmes n’avais pas avancé d’un pouce.

Comme l’a écrit en substance la géniale [autrice afro-américaine] Maya Angelou, “j’étais fatiguée d’être fatiguée”. nous-mêmes voulais retrouver une liberté financière et même pouvoir mettre un quelquefois d’argent de côté – un quelquefois optimiste pour une nous-mêmesune femme fauchée de 24 ans. J’avais de grandes ambitions mais pas la moindre idée de comment les concrétiser.

J’ai commencé par lire le bouquin The Total Money Makeover. A Proven Plan for Financial Fitness [“Tout changer. Le bon plan pour se remettre à flot”], de Dave Ramsey, en 2018. Une amie, que nous-mêmes ne remercierai jamais modérément, m’avait parlé de Ramsey et de sa méthode des petits pas et m’a prêté un exemplaire de ce livre. Ses conseils sont un quelquefois extrêmes, c’est le moins que l’on puisse dire, mais au moins j’étais lancée.

Deux jobs et des boulots d’appoint

La méthode est très simple. Il suffit de réduire au minimum son train de vie et, avec l’argent qu’il

La suite est réservée aux abonnés… Déjà abonné ? Se connecter Accédez à tous les contenus abonnés Soutenez une rédaction indépendante Recevez le Réveil Courrier chaque matin

articles similaires

Toute l'actualité