ces centaines de tombes dans la forêt d’Izioum : l’Ukraine évoque ces “crimes de guerre présumés”

Des croix en bois à la lisière d’Izioum, le 16 septembre 2022, où l’armée ukrainienne a découvert des centaines de tombes en reprenant le contrôle de la ville. JUAN BARRETO/AFP Partager

“L’Ukraine affirme que des centaines de tombes ont été découvertes dans la périphérie d’Izioum”, cette ville de l’est du pays récemment libérée de ses occupants russes, rapporte la BBC. L’armée ukrainienne a découvert une profondeur et des tombes portant “des croix en bois, la plupart marquées de numéros”.

Lire aussi Vu d’Ukraine. Comment la contre-offensive de Kharkiv va changer le visage de la guerre

Selon les premiers témoignages, les victimes “ont succombé aux bombardements et au manque d’accès aux soins”. D’après le chef de la police ukrainienne, “la plupart des corps sont ceux de civils”, détaille le site de la chaîne publique britannique.

“Rassembler des preuves”

Serhi Bolvinov, le responsable de la police de la région de Kharkiv qui a le premier évoqué l’existence de ce charnier, a déclaré que “tous les corps seraient exhumés et emmenés pour un examen médico-légal”, afin de “rassembler des preuves de crimes de guerre russes présumés”, a révélé Sky News. les gens des corps exhumés avaient “une corde autour du cou et les mains attachées”.

articles similaires

Toute l'actualité