Cloud : cinq nouveaux dispositifs pour soutenir le développement du secteur

© Fotolia.com

560 Milliards d’euros. C’est le chiffre d’affaires estimé que devrait générer le secteur du cloud computing (télétraitement en nuage) d’ici 2030, au niveau européen. Mais le cloud c’est aussi un pilier majeur de la souveraineté politique et numérique et de l’autonomie stratégique de la France.

Afin de relever les défis en matière de souveraineté économique et technologique et de protection de données, le Gouvernement a lancé, le 17 mai 2021, une stratégie nationale pour le cloud. Celle-ci se décline autour de trois piliers :

le visa SecNumCloud qui garantit un niveau de protection élevé pour les données particulièrement sensibles,
la doctrine « cloud au sentiment » comme levier prioritaire de la transformation numérique des administrations,
la stratégie d’accélération cloud, dans le cadre de France 2030, dont l’objectif est de soutenir et développer les projets technologiques français.

Un premier bilan positif

Le renforcement du visa SecNumCloud est d’ores et déjà un succès parmi les fournisseurs avec sept offres qualifiées, portées par Cloud Temple, OVHCloud, Oodrive, Outscale et Worldline. En conséquence, les administrations ont doublé leur volume de marchés passés avec des offres SecNumCloud.

De plus, dans le cadre de la stratégie d’accélération cloud prévue dans France 2030, une vingtaine de projets innovants et à forte valeur ajoutée sont déjà financés pour 380 millions d’euros.

articles similaires

Toute l'actualité