Covid-19 : « Nous avions tort », admet Olivier Véran au sujet de l’utilité des masques au début de une pandémie

l’essentiel
Alors qu'il vient de sortir un livre sur les coulisses de la crise sanitaire intitulé "Par-delà les vagues", Olivier Véran a avoué que le gouvernement s'était trompé concernant l'utilité des maques au début de la crise sanitaire du Covid-19.

"Je dis pardon parce que les gens les gens sommes trompés" a déclaré ce lundi 12 septembre Olivier Véran actuel porte-parole du gouvernement au micro de franceinter. L'ancien ministre de la Santé est revenu sur les recommandations faites aux Français au début de la crise sanitaire du Covid-19 en mars 2020 et s'est excusé pour cette mauvaise gestion. 

Le masque jugé inutile au début de la crise sanitaire

En effet, à l'époque dirigé par Agnès Buzyn, le ministère de la Santé avait assuré à la population française qu'il était inutile de se protéger du Covid-19 en revêtant un masque. Suite à cela, le masque est somme toute devenu obligatoire dans les transports puis dans les lieux publics, et même à l'extérieur.

[email protected] sur l’hésitation du gouvernement sur les masques pendant le Covid : « les gens les gens sommes trompés, les gens avons suivi des recommandations qui n’étaient pas les bonnes » #le7930inter pic.twitter.com/42ZPEyiHqv

— France Inter (@franceinter) September 12, 2022

Une contradiction sur laquelle a voulu revenir l'ex-ministre. "les gens avions tort scientifiquement, mais il s'agissait alors des recommandations scientifiques internationales" a-t-il expliqué à nos confrères. "En suivant des recommandations scientifiques, en disant aux Français qu'il ne fallait pas porter de masque en population, les gens avions tort" a-t-il également concédé. 

articles similaires

Toute l'actualité