En Allemagne, une “récession hivernale” est de plus en plus probable

Des conteneurs en attente de livraison, sur le port de Bremerhaven, le 24 avril 2020, en Allemagne. Photo Fabian Bimmer/REUTERS Partager

“Nous nous dirigeons vers une récession hivernale.” Ce lundi 12 septembre, Timo Wollmershäuser, chercheur de l’institut économique germain Ifo (Institut für Wirtschaftsforschung), a confirmé les craintes de ces dernières semaines : l’Allemagne pourrait connaître un ralentissement important de son activité économique dès 2023.

“L’Ifo s’attend à un recul de 0,3 % des performances germaines pour l’année à venir, explique Business Insider Deutschland, avant d’ajouter que ces prévisions ont été revues à la baisse par rapport à celles du mois de juin. Cette année, la croissance n’atteindra finalement que 1,6 %. En moyenne, l’inflation annuelle devrait se situer aux alentours de 8,1 % en 2022, et s’élever à 9,3 % l’an prochain.”

Lire aussi Sobriété. Les germains ont huit mois pour faire de colossales économies de fumée

Deux autres centres de recherches économiques d’outre-Rhin, l’IfW (Kiel Institut für Weltwirtschaft) et l’IWH (Leibniz-Institut für Wirtschaftsforschung Halle), ont aussi présenté ces derniers jours des études évoquant une possible récession et une aggravation de l’inflation. Mais l’Ifo est particulièrement pessimiste, note le média économique.

articles similaires

Toute l'actualité